Roaccutane (curacné) : j'ai enfin sauté le pas

mercredi 2 janvier 2019

Roaccutane (curacné) : j'ai enfin sauté le pas

Il me faut bien commencer cet article en vous souhaitant une excellente année 2019 : que vous soyez plus conquérants et que vous ayez la plus belle peau possible en 2019 et pour toutes les autres années à venir :)
Comme vous avez pu le deviné à travers le titre, je vous reviens avec une annonce : j'ai commencé un traitement à base d'isotrétinoïne et je vais vous raconter ce qui m'a conduit à enfin sauter le pas.

10+ années d'acné

Je ne cesse de le répéter, l'acné et moi c'est une longue (et pénible) histoire d'horreur amour. J'ai commencé à avoir de l'acné au début de mon adolescence c'est-à-dire vers 12 ans et depuis jamais elle ne m'a lâché, à mon plus grand désarroi. Comme toute relation, on a connu des hauts et des bas, des moments de répis sans vraiment jamais se séparer. En 2017, je démarrais donc ce blog avec une farouche envie de combattre mon acné et surtout de la vaincre.
J'ai essayé plusieurs remèdes autant naturels que médicamenteux mais rien ne marchait vraiment.
Je me suis donc posée la question du traitement à base d'isotrétinoïne après quelques mois de combats. J'ai hésité. Hesité. J'ai eu peur. Et j'ai continué à tester d'autres choses.

Quand le ras-le-bol s'installe

Il faut dire que j'en ai vraiment marre de mon acné. Depuis 2007 je n'ai jamais connu mon visage sans boutons et c'est vraiment pénible parce que d'une part ce n'est pas normal et d'autre part j'estime avoir déjà donné. Roaccutane apparaissait donc comme le traitement ultime. Après avoir essuyé autant d'échecs, je me suis dit : mais qu'est ce que j'ai à perdre finalement? J'ai décidé de ne pas laisser la peur prendre le dessus (vu tous les témoignages terrifiants qu'on peut lire sur Internet). Et j'ai pris un rendez-vous avec une dermatologue. 
Le 9 Octobre a eu lieu mon premier rendez-vous chez la dermatologue. Je lui ai relaté ma longue et pénible aventure avec l'acné, listé tous les traitements que j'avais déjà utilisé et qui n'avait pas donné de résultats concrets sur le long terme. Pas besoin de la convaincre davantage, c'était évident qu'il fallait tester Roaccutane puisqu'il s'agissait du seul traitement que je n'avais encore utilisé jusque-là. Après une inspection des lieux : visage, dos, épaules, ventre, je suis repartie avec une ordonnance de prise de sang.

Roaccutane (curacné) : j'ai enfin sauté le pas


Le début du traitement

Le 14 novembre, deuxième rendez-vous avec la dermatologue et prescription de Curacné. 
Curacné est un médicament générique qui a succédé à Roaccutane. Il contient les mêmes quantités d'isotrétinoïne et est autant efficace. Cependant, il se trouve que dans le langage courant, Roaccutane est le terme le plus utilisé quand on fait référence au traitement anti-acné à base d'isotrétinoïne. 
Je pèse entre 52 et 55 Kg et la dermatologue décide de commencer avec une dose de 30mg/jour. Les cachets peuvent se prendre en une seule fois ou séparément dans la même journée mais de préférence aux mêmes heures. J'ai commencé à prendre 1 cachet de 20mg et 1 cachet de 10mg chaque jour en une seule fois avant le coucher et donc après le dîner.

Premières impressions

Roaccutane (curacné) : j'ai enfin sauté le pas

J'ai entamé mes deuxième boîtes de Curacné le 15 décembre à peu près. Au départ, j'étais très angoissé à l'idée de faire face à une montagne d'effets secondaires mais joie est de constater que tout va bien. J'ai expérimenté en début de traitement une sécheresse des lèvres (vu que je néglige beaucoup le fait de m'hydrater le corps et les lèvres ... la flemme tu connais?) mais maintenant je commence à prendre de meilleures habitudes. Côté effets secondaires, hormis une légère sécheresse des lèvres tout va très bien et j'en suis la première étonnée. Côté effets positifs : ma peau grasse est à présent normale (hourraaaaa) et mon coeur n'est que joie. Pour ce qui est des boutons, j'en ai toujours autant surtout à la mauvaise période du mois mais j'essaye de positiver et de faire ce qu'il faut et comme il le faut. 
De toutes les façons j'irai au bout de ce traitement quoi qu'il advienne et je croise très fort les doigts que ça marche pour moi (et pour tous ceux et celles qui sont sous istotrétinoïne en ce moment).
Je vous ferai certainement une FAQ concernant ce traitement très bientôt.

Avez-vous déjà été sous isotrétinoïne (Curacné, Roaccutane, etc)? Si oui, comment l'avez-vous vécu et où en êtes-vous avec votre acné aujourd'hui?

6 commentaires

  1. Coucou ! Tout d'abord, je te souhaite une magnifique année 2019 ! Qui sait, c'est peut-être l'année du tout dernier traitement ? Je croise fort les doigts en tout cas pour que ce soit le cas et que ça marche pour toi ! En tout cas ce qui est vraiment formidable c'est que tu ne rencontres pas d'effets secondaires pour le moment, hormis la sécheresse des lèvres. C'est fascinant que ce traitement ait déjà pu transformer le type de ta peau. Effectivement, je ne savais pas que désormais c'est le Curacné qui succède au Roaccutane, ma foi si c'est la même efficacité sans tous les désagréments du premier, alors halléluia ! :)

    Je te souhaite que ça marche à fond et que ça t'apporte de la joie. Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Marion !
      Tu vois, c'est aussi mon plus grand souhait : l'année du dernier traitement.
      Effectivement, on ne peut pas dire que le traitement ne soit pas efficace pendant qu'il est suivi du moins. Je suis tellement heureuse de ne pas avoir à me soucier de ma peau qui brille toutes les deux heures : c'est tellement soulageant.
      Je crois que Curacné et Roaccutane c'est la même : même effets secondaires et tout. J'ai juste beaucoup de chances. La chance du débutant, tu me diras. En tout cas je suis ravie pour le moment (d'avoir une peau de type normal). Pour ce qui est des boutons je continue de croiser les doigts.
      Merci encore et belle et heureuse année à toi :)

      Supprimer
  2. hello! je trouve que tu as bien fait de sauter le pas! personnellement, je n'ai jamais eu beaucoup d'acné classique mais depuis le collège j'ai une acné kystique. j'ai pris roaccutane quand j'étais au lycée (et donc commencé la pilule en même temps) et franchement, ça a été miraculeux! bien sûr mes muqueuses se sont beaucoup asséchées mais avec de la crème ce n'était pas dramatique. je n'ai pas eu d'autres effets secondaires, et longtemps après j'ai continué à prendre la pilule et mes kystes ne sont jamais revenus... jusqu'à l'année dernière où j'ai définitivement arrêté la pilule, mes kystes sont revenus et d'autres petits boutons aussi..
    Bref ce que je voulais surtout dire, c'est que roaccutane, c'est le feu! mais n'oublie pas après ton traitement de rester suivie, contrairement à moi haha
    Des bisous et bon courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Noémie :)
      Merci pour ton témoignage.
      Je ne vais pas te cacher que je préfère ne pas penser à l'après Roaccutane. Je me contente de profiter d'avoir une "belle" peau. Je ne me rappelle plus la dernière fois que j'ai eu une belle peau. Cela doit remonter à bien longtemps. En ce moment je kiffe ma peau même si elle est loin d'être parfaite : des cicatrices d'acné impossible à faire partir sans employer la manière forte. Du coup je préfère ne pas penser à l'après. Juste profiter.
      J'espère de tout coeur que tu en viendra à bout de ton acné kystique. Je ne sais pas si c'est pareil, mais en ce moment je teste un remède naturel pour les microkystes. Si le coeur t'en dit je n'hésiterai pas à te dire ce que ça a donné pour moi (parce que oui j'ai encore des microkystes ... grrrrrr).
      Bonne soirée et à très bientôt par ici ou ailleurs je l'espère :)

      Supprimer
  3. Hello !
    J’ai déjà commenté sur Instagram mais je n’avais pas vu que tu avais un blog (très intéressant d’ailleurs ! Tu n’avais pas songé à commencer une page insta avant pour en faire de la pub ? ;))
    C’est fou comme chaque corps réagit différemment parce que j’ai commencé avec 20mg il y a une semaine et dès le premier jour j’ai été écrasée de fatigue et pleine de courbatures ! Je souffre à l’intérieur de mon corps mais je n’ai aucune sécheresse nulle part pour l’instant ni de peau moins grasse !
    En tout cas j’espère que cela va fonctionner pour toi parce que 12 ans d’acné c’est énorme je ne sais pas comment tu as fait pour tenir jusque là ni même pourquoi ton dermatologue ne te l’a pas proposé avant (ou alors tu n’en voulais pas peut-être, je ne suis pas sûre d’avoir compris :/). Moi ça fait que 2 mois (que c’est revenu) et j’en pouvais déjà plus !
    Je vais continuer à parcourir ton blog ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello :)
      La page Insta existe depuis ... pffiouu je ne sais même plus
      Mais disons que j'ai du mal avec les réseaux sociaux en général : ça me soule très vite et j'ai du mal à garder le rythme ahahah.
      Au début de l'adolescence, quand j'ai commencé à avoir des boutons, le dermatologue ne me proposait que des crèmes et des antibiotiques. Je ne sais pas si Roaccutane était disponible là où je vivais à l'époque... Ensuite, j'ai essayé de trouver des solutions par moi-même sans trop grands succès comme tu peux le constater.
      Je suis retournée voir un dermatologue en 2017, il m'a proposé le trio Antibio-Pilule-Roac : je suis partie sur les antibio qui n'ont rien fait pour mon acné. J'ai continué à trifouiller et à essayer un tas de choses mais toujours pas de guérison.
      J'ai pris ma décision Septembre 2018 de tester Roac.
      Voila pour la petite histoire ;)
      Ce fut très difficile pour moi. Surtout à l'adolescence (j'en garde de très mauvais souvenirs) : moqueries, dépression, je n'arrivais plus à me regarder dans une glace ... moi non plus je ne sais pas comment j'ai fait pour supporter mais je l'ai fait.
      Je te souhaite d'en finir avec cette saloperie au plus vite !
      Courage pour ta fatigue (tu as essayé le yoga ou des étirements avant le coucher, il parait que ça aide).

      Supprimer

Je suis certaine que vous avez quelque chose à dire.
Alors, la parole est à vous !

© la boutonneuse. Design by FCD.