J'ai osé l'entretien d'embauche sans maquillage

j'ai osé l'entretien d'embauche sans maquillage
Je me suis posée cette question : "quand est-ce que cela est-il devenu une norme? Une obligation?"
Je n'y ai pas vraiment de réponses. 
Mais j'aurai tendance à répondre : "depuis bien trop longtemps"
Aujourd'hui, se rendre à un entretien d'embauche sans maquillage c'est presque se tirer une balle dans le pied. 
Pourquoi? Je n'en sais toujours rien.
Mais j'ai décidé de sauter le pas et de vous raconter mon mes expériences.

Il y'a quelques mois de cela, j'ai terminé mon stage de fin d'études.
Aux oubliettes mes rêves de grandeur : open-space dans un chic quartier parisien, PC et smartphone pros, statut de cadre ... surtout statut de cadre.
Comme bon nombre de stagiaires dans cette situation, je n'ai pas été gardée par l'entreprise qui m'employait en tant que stagiaire.
Déception !
J'étais tellement sûre de moi (de pouvoir intégrer cette entreprise à la fin de mon stage) que j'ai été très mauvaise gestionnaire. 
Plus de stage ! Plus de sous ! Grosse galère !

Je me mets donc à la recherche d'un emploi.
J'accorde beaucoup d'importance à la première impression et donc à mon apparence physique. Je prends toujours le soin d'être très bien vêtue et propre (la base, vous me direz); maquiller mais légèrement.

Et puis un après-midi, au retour d'un énième entretien d'embauche, j'oublie ma trousse de maquillage dans le train.
Le drame ! 
Le maquillage coûte cher et après avoir retourné mon studio dans tous les sens j'ai décidé que ça n'était pas une priorité et donc que je n'en rachèterai pas.
La vie continue ainsi que les entretiens.
Je décide donc de me rendre à tous mes prochains entretiens d'embauche sans maquillage
Au début je ne trouvais pas cela bien dramatique...

Je me souviens de ce cours de RH (Ressources Humaines) où la chargée de TD (Travaux Dirigés) nous dressait la liste des Do's et des Don't pour un entretien d'embauche ainsi que les nombreuses discriminations qui en découlaient.
Une femme qui se présente à un entretien d'embauche sans être maquillée serait immédiatement désavantager par rapport à ses concurrentes qui auraient arborer un joli blush rose.
A l'époque je trouvais cela un peu casse-bonbons mais pas aberrant.

Je me rends donc à ce premier entretien d'embauche sans être maquillée. 
Les échanges sont chaleureux. 
Je n'ai guère l'impression d'être en train de me faire dévisager.
Je n'ai pas le poste !

Je me rends à un second entretien d'embauche. Ce jour là, la neige embellissait Paris et enlaidissait les parisiens par la même occasion.
Dès la première poignée de main, je sens le poids du regard
Elle me scrute. 
De la tête au pieds. 
S'attarde sur la tête. 
Se concentre sur les doigts. 
S'attarde à nouveau sur la tête.
Vous me direz sans doute que c'est mon imagination et peut être cela est vrai.
Soit !
Je n'ai pas le poste ! (Non mais il n'y avait même pas de poste à la base. Il s'agissait juste de faire partir d'un "vivier de CV" qu'ils consulteraient le jour où...).


Et encore une fois,  je me repose cette question : "depuis quand est-ce devenu une norme pour une femme de se rendre à un entretien d'embauche maquillée?"

Qu'en pensez-vous? Avez-vous déjà osé l'entretien d'embauche sans maquillage? Et avez-vous obtenu le poste?

Epingle cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

j'ai osé l'entretien d'embauche sans maquillage

16 commentaires

  1. Ah, c'est une question intéressante que tu poses là... Faire un entretien d'embauche non maquillée, je n'ai pas encore fait. Mais décrocher des stages en étant non maquillée, largement OUI ! Pourquoi ? Je ne sais pas si c'est une norme pour ma part, c'est surtout que j'ai évolué en tant que femme. Je ne me sens pas obligée, c'est plus par plaisir. Quand je n'ai pas envie de me maquiller, je ne le fais pas :)
    https://la-parenthese-psy.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais que ce soit partout comme ça et que ce ne soit pas un diktat pour certains métiers. Je ne suis pas accro au maquillage, je pourrai même dire que je n'aime pas trop ça (pour moi c'est une corvée inutile ahah). Mais il est malheureux de constater qu'aujourd'hui on prive une femme de cette liberté (encore une fois je ne parle que de certains métiers comme par exemple l'évènementiel).

      Supprimer
  2. Voilà une expérience très intéressante ! Je crois bien que j'ai dû me rendre sans maquillage à un entretien aussi un jour, mais j'avais tellement peu d'espoir d'être prise que je m'étais dis "à quoi bon de toute façon, allons-y en touriste !". Évidemment je n'ai pas eu le poste non plus haha ! Et c'est marrant que tu dises ça car il y a quelques jours mon copain regardait les informations et un homme venu sur le plateau décortiquait les sondages pour prouver par A + B qu'une femme affichant une plus forte poitrine sur son CV avait davantage de chances d'être contactée pour un entretien. Et je pense que c'est tout à fait possible, car après tout nous sommes dans la société du paraître et du piston. Ma mère s'est vue mettre fin à son CDD car le maire de sa ville, en toute discrétion, a réussi à placer sa propre fille à ce poste-là (autant te dire qu'on était d'autant plus écœurées d'entendre qu'elle était feignante et mauvaise au possible). Mais ainsi va le monde depuis plus ou moins toujours, hélas. On privilégiera toujours la beauté ou la naissance, et de temps en temps les compétences mais seulement si on sort vraiment du lot. Espérons que les choses changent un jour, après tout les miracles c'est possible non ? XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton histoire me touche particulièrement, Marion. C'est vraiment aberrant. Surtout qu'on doit se rappeler qu'on est en France et en 2018.
      J'espère de toit coeur que ta maman s'épanouit dans ce qu'elle fait aujourd'hui.
      Et j'espère aussi pour nous que les miracles existent (ahah)

      Supprimer
  3. Moi je suis une adepte du naturel. Je mets du maquillage quand j'en ai envie. Un jour sur deux voire sur trois même quatre lol! Je pense que cette société se base trop sur le paraître malheureusement. Je peux aller à un entretien autant maquillée qu'en ne l'étant pas et je me sens très bien dans les deux cas. Si je suis refusée à cause de mon apparence tant pis cela voudra dire que j'ai évité un poste dans une entreprise qui n'a pas les valeurs que je recherche ☺ Tia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà des idées et valeurs que je partage. Ne pas se sentir obligée de "fitter" (entrer dans le moule), faire ce qui nous plait et quand ça nous plait tout en nous respectant et en respectant l'autre.
      Mais comme tu le dis si bien, cela semble illusoire dans une société du paraître.
      J'ai adoré pouvoir aller à ces entretiens d'embauche sans être maquillée. Je me sentais libre et fière de moi. Et même si je n'ai pas été prise, comme toi, je pense que ce n'est pas bien grave.

      Supprimer
  4. Je pense que ça dépend aussi pas mal du type de poste visé... Par exemple quand on travaille dans l'enseignement ou la Recherche, il peut y avoir des entretiens, mais ça joue beaucoup moins que dans le commerce par exemple où là je tire mon chapeau à celles qui osent ! C'est aussi un bon moyen d'avoir une idée de la mentalité effectivement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis totalement d'accord avec toi. Je ne précise pas le poste que je visais dans l'article mais il s'agissait d'un poste de vendeuse en grand magasin parisien.
      Et je te confirme que c'est très révélateur de la mentalité des gens.
      Je bosse depuis pas mal d'années dans le commerce et l'évènementiel à côté de mes études et je dois dire que si tu n'es pas limite une barbie tu as zéro chance. Je suis loin d'être une barbie mais mon évolution en tant que femme me permet d'aller à ce type d'entretiens aujourd'hui sans être maquillée. Et quel sentiment de liberté !

      Supprimer
  5. On est dans une société qui se base un peu trop sur le paraître. Personnellement, je peux aller à un entretien au naturel ou maquiller, je me sens bien dans tout les cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'essentiel, après tout, c'est notre bien-être.
      Moi je dis "vive nous"!

      Supprimer
  6. Très intéressant cet article.
    Je n'ose même pas sortir sans maquillage alors aller à un entretient d'embauche... Pourtant j'essaie d'en mettre le moins possible pour me reconnaître une fois démaquillée !
    C'est dingue quand même de ne pas s'assumer et de devoir toujours paraître "parfaite". C'est triste même.
    J'ai une collègue qui a beaucoup de boutons et qui ne porte pourtant pas de fond de teint. Elle semble bien le vivre, elle parle à tout le monde sans gêne, elle rigole, si bien qu'on oublie que sa peau n'est pas "parfaite". Comme quoi, ce qui compte c'est ce qu'on dégage. Dommage que l'on mise trop sur le paraitre de nos jours ! Et toute ces idées reçues...

    Belle journée, et bravo à toi d'avoir osé !

    Toxic-is-not-chic.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  7. Le constat est décevant mais tellement réaliste. De toute manière il y aura toujours quelque chose à dire. Trop maquillé pas assez. Trop sexy. On ne sait jamais sur quel pied danser.

    RépondreSupprimer
  8. C'est vrai que je n'ai jamais osé le faire, en revanche je ne me force plus a me maquiller a "outrance" pour y aller. Il m'arrive de mettre simplement du mascara, pas de fond de teint, blush, rouge à lèvre ou autre.
    Mais je reste choquée des réactions... C'est comme les habits que "doit" porter une femme pour un entretient... Bref... Il y a encore des progrès a faire (surtout quand ce sont des femmes qui jugent d'autres femmes...)

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'il y a des progrès à faire. Je trouve qu'il y a un peu trop de pression et de règles imposées aux femmes (mauvaises vieilles habitudes j'imagine).
      Mais la parole se libère et de plus en plus de voix se font entendre. Je suis plutôt optimiste pour lz génération à venir, donc.

      Supprimer
  9. Hé tiens, c'est une question que je me suis bien posée moi aussi !
    Je me maquille rarement. Je dois avoir un crayon pour les yeux et un rouge à lèvres - et c'est tout. J'ai du aller me faire poser du vernis à ongle pour un show d'effeuillage burlesque il y a trois semaines et c'est toujours en train de se craqueler sur mes ongles parce que je n'ai pas tout le dissolvant-machin-chose qui va avec pour l'enlever.

    Mais je me maquille quand même. Pour les entretiens d'embauche, souvent j'y vais au culot et sans pression. Après je pense aussi que dans le digital et l'ambiance startup nation, on a peut-être moins d'attente par rapport à l'apparence. Par contre, je me suis aperçue que le maquillage me donnait de l'assurance sur YouTube par exemple. J'ai toujours un peu beaucoup très peur de ce que diront les gens que je ne connais pas en voyant ma tête. Des gens qui peuvent vous juger par delà l'internet, derrière le confort d'un petit PC.

    Le maquillage. Cette relation fourbe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois exactement ce que tu veux dire quand tu parles d'assurance.
      Le maquillage a vraiment ce pouvoir-là, je dois l'admettre.

      Ce qui est gênant c'est d'en faire une norme voire une obligation pour les femmes en l'occurence. C'est comme si on devrait tout le temps se justifier d'être qui on est. De ressembler à ce à quoi on ressemble. La pression de la beauté est trop présente dans la sphère féminine et je trouve cela injuste. Personne ne demande à un homme de se maquiller pour être présentable. De masquer ce qui gêne les regards accusateurs. On devrait en faire de même pour la femme. Elle a le droit de disposer de son corps comme elle le souhaite.

      Vive le maquillage quand il est un choix et non une obligation !

      Supprimer

Je suis certaine que vous avez quelque chose à dire.
Alors, la parole est à vous !