Roaccutane : oui? non?

dimanche 9 juillet 2017

Roaccutane : oui ou non?

Jamais? Peut être?
Ils doivent être une grosse centaine au moment où j'écris ces mots.
Et l'envie de savoir pourquoi me ronge. Qu'est-ce qui s'est passé?

Je n'avais pas une peau de bébé. Soit.
Mais de là à tout un troupeau de boutons, le fossé est énorme. Je vous le dis !

Et un seul mot qui me revient sans cesse tel un générique de série qu'on a du mal à oublier : Roaccutane.


Je viens de loin 


Pour ceux et celles qui ont lu mon premier article et ma page à propos, vous savez sans doute que je viens de loin.
En effet, mon histoire avec l'acné remonte à une dizaine d'années. 
Et comme dans toute relation de couple, on a connu des hauts et des bas sans jamais vraiment se séparer. Malheureusement.

Cette année fut marquée par un ras-le-bol total.
Ça suffit!

J'ai décidé d'en finir avec l'acné. 
Et après plus de 10 ans, je ne pensais pas que ce serait aussi dur.
Je suis au bord de la dépression quand je vois le nombre de boutons que je me trimballe sur le dos.  Je veux en finir mais que faire après tant d'échecs?  

L'isotrétinoïne


L'isotrétinoïne est une substance active médicamenteuse utilisée dans le traitement de l'acné. C'est un rétinoïde, c'est-à-dire un dérivé de la vitamine A présent naturellement dans le corps, produit par le foie en petite quantité. Il s'agit de la substance considérée comme la plus efficace contre l'acné, elle est généralement réservée afin de traiter les acnés sévères résistantes aux traitements antibiotiques associés à des topiques pendant 3 mois. L'isotrétinoïne est la substance active de divers médicaments comme Contracné, Curacné, Procuta ou Roaccutane.

Il parait que c'est le traitement de la dernière chance.
Mais la liste des effets secondaires est à en faire pâlir un fantôme :

  • douleurs et gonflements des lèvres
  • douleurs articulaires
  • peau sèche
  • desquamation de la peau
  • démangeaisons
  • yeux rouges
  • chute de cheveux
  • irritation des yeux
  • éruption cutanée
  • sécheresse du nez pouvant conduire à une hémorragie
  •  vertiges
  • baisse de la vision nocturne
  • sensibilité accrue aux coups de soleil
  • arrêt prématuré de la croissance des os

Voire un risque de dépression chez certaines personnes suivant ce traitement.

Sans oublier le fait que l'isotrétinoïne est aussi utilisée pour les chimiothérapies (thérapies destinées aux personnes atteintes de cancer)...


J'ai peur 


Je suis tiraillée entre l'envie d'en finir avec mon acné et la peur de me faire encore plus de mal sans même guérir de cette acné. 

Car ne l'oublions pas, ce traitement n'est définitivement efficace que dans 60% des cas
Je l'avoue, quand j'y pense et que je lis tous ces témoignages qui pullulent sur le net à propos de ce traitement, la peur prend le dessus.

J'ai peur !

Mais en même temps l'idée de ne plus jamais avoir d'acné me fait tellement jubiler intérieurement.
Alors, je me demande :

Que faire? Dîtes-moi que faire, je vous en prie.

8 commentaires

  1. Malheureusement, c'est une décision qui concerne ton propre corps, et que nous ne pouvons prendre à ta place. Je n'ai personnellement jamais pris ce traitement, alors qui serais-je pour oser donner mon avis sur un produit que je ne connais pas ? J'aurais seulement tendance, comme toi, à me méfier de tous ces effets secondaires qui ne donnent effectivement pas très envie. Peut-être que d'autres témoignages sous cet article pourraient t'aiguiller. Il serait trop facile de te dire qu'il faut s'accepter tel qu'on est, car l'acné c'est loin d'être marrant et encore moins facile à accepter. Gros bisous, j'espère que dans tous les cas tu te sentiras bien dans ta peau ! :) Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marion pour ton commentaire.
      J'en ai déjà lu des témoignages sans pour autant savoir ce que je ferai.
      Comme tu dis c'est une décision qui concerne mon propre corps et seule moi peut prendre pareille décision.
      Et juste pour le dire, je m'accepte comme je suis mais l'acné n'est pas moi. Je ne suis pas née avec de l'acné. C'est juste un parasite qui a élu domicile sur ma peau et qui me mène la vie dure parfois. Et comme je sais qu'il est possible de le combattre, je n'en démords pas!!!

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais eu vraiment d'année donc je n'ai jamais eu à me poser la question. J'ai une amie qui à suivie le traitement pendant 6 mois, ça à été super effilasse, maintenant sa peau est superbe et elle n'a plus de problèmes avec ça, un bouton de temps en temps mais comme tout le monde, ce qui reste normal. Par contre c'est un gros suivi médical, il te faut un bon médecin et tu devra faire des prises de sang tous les mois, je sais qu'a la fin du traitement mon amie n'est pouvais plus de tous ces rendez-vous médicaux. Puis elle à eu de la chance que tout ce soit bien passé car défis ça peu durer bien plus de 6 mois.
    Concernât l'état psychique tout c'est bien passé aussi (alors qu'elle sortais tout juste d'une dépression), comme quoi ça dépend vraiment des personnes.
    Pour la peau sèche, elle utilisais la crème Dexeryl (je ne sais plus comment ça s'écrit).
    Voilà voilà. :)
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense beaucoup à ce traitement en ce moment.
      D'un côté, les résultats qu'on peut avoir sont incroyables et d'un autre les effets indésirables et les risques de rechute sont tout aussi incroyables.
      Du coup je cogite encore et encore.
      J'espère prendre une décision bientôt (selon l'état de ma peau).

      Supprimer
  3. C'est un peu curieux de ma part mais as-tu pris ta décision ?
    J'en suis aussi la egalégale à cogiter. Je ressent vraiment ta peur parce que je me dis que faire si je décide de le faire et qu'au final j'aurais détruit mon corps pour rien.
    J'ai lu tellement de témoignages qui disait qu'au final ça revenait.
    Et pour avoir vu des personnes qui l'ont fait c'est soit tout est bon. Soit ça c'est mal passe ils ont arrêter soit c'est revenu. C'est donc un peu la loterie au final..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends parfaitement ton hésitation. Mais, et j'ai bien peur que cela ne t'aide guère, la décision te revient.
      Pour ma part, j'attends toujours. J'ai décidé d'explorer d'autres pistes avant de me lancer dans la grande aventure Roaccutane. En ce moment, je teste des compléments alimentaires spécial anti-acné (j'en parlerai surement sur le blog). Samedi, j'ai une échographie pelvienne pour savoir si je n'ai pas de SOPK. Et j'ai revu mon alimentation aussi.
      Si après tout cela, j'en suis toujours au point de départ. Sans hésiter j'irai voir un dermatologue pour qu'il me prescrive Roaccutanne parce que je crois qu'au bout de 10 ans j'ai assez souffert comme ça.
      Courage à toi !

      Supprimer
  4. Tombé sur ton blog en faisant des recherches sur roaccutane et ayant un peu la même histoire que toi.. Acné depuis 10 ans (j'ai 25ans aujourd’hui) et ayant déjà tout tenter pour guérir de ce fichu acné anti bio, crème, produits bio, miel manuka, huile essentiel tea-tree, soin régulier chez une esthéticienne,traitement peeling + lumière bleu, alimentation plus que parfaite pas de contraception pour pas avoir d'hormone pour pas dérégler mon corps etc j'ai fini par céder à Roaccutane je commence la semaine prochaine.. J'espère que tout ce passera bien mais j'ai cette appréhension que tu as et que l'on partage avec beaucoup de femme je pense.
    Je suis pas du tout une adepte des cachets, médicaments ou choses pas naturelles mais comme tu dit c'est un peu la dernière chance pour une acné adulte qui persiste!
    En tout cas, courage à toi dans ta décision et je reviendrais te dire comment ça c'est passée pour moi si ça te dit :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A chaque fois je suis tellement révoltée et en même temps triste quand je lis ce genre d'histoires.
      L'acné, c'est vraiment une plaie. Et pour certains c'est très difficile de s'en débarrasser. J'aimerais tellement pouvoir me réveiller un jour et lire dans la presse médicale qu'on a trouvé un remède efficace contre l'acné.
      Mais bon ! En attendant, je continue de tâtonner avec des remèdes plus que douteux. En essayant d'éviter à tout prix Roaccutane, j'ai testé 1 milliard de choses depuis l'année dernière mais j'ai pris ma décision : Roaccutane.
      Le mois prochain, rdv avec un dermatologue pour la première prescription.
      Tout comme toi, j'ai un peu peur mais d'un autre côté j'ai tellement envie d'en finir.
      Je te souhaite bon courage et surtout que tu te débarrasse définitivement de cette m**de. Surtout n'hésite pas à venir donner de tes nouvelles par ici (j'espère de tout cœur pouvoir lire un jour que tu es définitivement guérie de l'acné !) :)

      Supprimer

Je suis certaine que vous avez quelque chose à dire.
Alors, la parole est à vous !

© la boutonneuse. Design by FCD.