Réseaux sociaux : l'importance de faire des pauses

réseaux sociaux : l'importance de faire des pauses

Cet article n'était pas vraiment prévu.
Mais c'est ce que je vis en ce moment. Alors je me suis dit "pourquoi pas?!".
(Et heureusement qu'il y a une catégorie "humeurs" sur le blog ^^).
Cet article sera donc différent :

  1. de par son format
  2. de par son contenu

J'ai envie de vous dire les choses telles qu'elles me viennent, sans filtre.


On est bien d'accord : les réseaux sociaux font partie intégrante de notre vie. Certains y ont échappé. Mais sérieusement combien sont-ils? Je ne parierai pas, en tout cas, sur leur grand nombre.

Notre petite princesse vient de faire ses premiers pas? Et hop, un statut sur Facebook !
Fraîchement fiancé? Et hop, une photo de l'anneau sur Instagram !
Un tuto makeup à partager? Et hop, une vidéo YouTube !
Une connerie à dire? Et hop, un tweet sur Twitter !
Une grimace à faire? Et hop, un snap sur Snapchat !

Je pourrai continuer ainsi des heures durant tant il yen a de nouveaux qui naissent tous les jours dont l'utilité m'échappent complètement. Mais au moins ils ont le culot d'exister...

réseaux sociaux : l'importance de faire des pauses



D'autres diront qu'ils peuvent sans souci ne pas aller sur, ne serait-ce, un seul réseau social pendant toute une journée voire plus. Mais ne s'aventureront jamais à le faire. Et pourquoi? Parce que ce sont des addictes qui s'ignorent. Parce que nous sommes des addictes.
Nous sommes, quasiment, tous accro aux RS et pour la plupart, nous l'ignorons.
Etes-vous accro aux réseaux sociaux? Découvrez-le en faisant le test


J'ai pris conscience de mon addiction en créant mon blog. Le tout premier qui date de 2013.
Cette course à l'image a eu raison de moi. Et aujourd'hui ce blog est totalement à l'abandon. Pour mon plus grand bien.
Je croyais, donc, avoir appris de mes erreurs. Je me sentais plus mature en avril dernier quand j'ai ouvert ce blog-ci. Les motivations n'étaient plus les mêmes, ni les sujets d'ailleurs.
Et pourtant, je me suis à nouveau laissée entraîner dans cette course à l'image, aux likes, aux fake news, etc.

Je me suis donc demandée pourquoi.
Je réalise, pourtant, un gros travail sur moi pour arriver à dissocier ce qui se passe sur internet de la réalité vraie. Et pourtant rien ne semble fonctionner.

Jusqu'à ce que je me rende compte qu'il ne s'agissait que de temps.
Et oui ! Le temps ! Le temps que j'accorde à la vraie vie versus celui que j'accorde au RS et au blog.
Juste une histoire de temps...



Rappelez-vous lorsque vous étiez enfant et que vos parents vous imposaient une limite de temps pour jouer (et pour faire vos devoirs). Et bien, c'est exactement le même principe.
Plus on passe du temps à faire quelque chose, plus on développe une forme d'addiction.
Y'a quelques mois encore j'aurai plutôt parlé d'habitude. Mais n'ayons pas peur des mots. C'est bien d'une forme d'addiction dont il s'agit.



J'ai ainsi trouvé le remède à mon addiction : faire des pauses.
Si vous me suivez sur quelque réseau social que ce soit, vous avez remarqué mon absence (enfin presque). 
Il fut une période où j'allais tous les jours sur Instagram pour liker, pour poster, pour rien du tout. Et aujourd'hui il m'arrive de faire des jours voire semaines sans aller sur Instagram qui est de loin mon réseau social préféré.

Quant à Facebook, j'ai décidé qu'il ne m'était plus utile. 
Après ma presque mésaventure avec les groupes de partage Facebook (peut être que je vous en parlerai), et la visibilité toujours plus ridicule des pages Facebook, j'étais sur le point de fermer ma page lorsque j'ai reçu un des messages les plus touchants d'une internaute qui était tombée sur mon blog en faisant une recherche google (et puis je me suis dit "bah je peux le laisser là. c'est pas comme si je l'alimentais vraiment").


réseaux sociaux : l'importance de faire des pauses

Ces deux dernières semaines j'ai du me rendre deux fois sur Instagram et 0 fois sur le blog et sur Facebook (jusqu'à maintenant). 
Et pour cause, un manque terrible d'envie / de motivation. 
Je vous le disais dans cet article, "plus par envie que par reconnaissance".
Je ne ressens plus ce besoin d'être validée par mes pairs, de faire les choses pour me sentir exister sur une planète pourtant virtuelle.
Alors quand l'envie n'y est plus, je fais des pauses.
Et je ne peux que vous recommander de faire pareil.
Prendre du temps pour vous et vos proches sans ressentir le besoin incessant de dégainer votre smartphone chaque minute...


Pour aller plus loin : Dépression et anxiété - les réseaux sociaux impactent le moral des jeunes
                                           Réseaux sociaux - 5 manières dont ils influencent nos comportements

Êtes-vous accro aux réseaux sociaux? Le saviez-vous? Que faîtes-vous pour dissocier vie virtuelle et vie réelle?

1 commentaire

  1. Tu sais quoi ? T'as parfaitement raison ! Je suis comme toi en ce moment d'ailleurs, présente aux abonnés absents hihi ! J'ai supprimé ma page Twitter pour supprimer le réseau social en lui-même, les groupes Facebook je ne me souviens jamais qu'il faut aller dessus (X'D), ça doit faire deux semaines que je ne vais plus sur Instagram... aaaaaaah ça fait du bien ! :D Et puis il fait tellement beau en ce moment ! <3 On plante les petites fleurs de printemps, on se promène, on voit des verres, pas envie de rester sur l'ordi ou le téléphone lol ! Je te souhaite plein de bonnes journées sans réseaux sociaux ma belle ! ;) Gros bisous !

    RépondreSupprimer

Je suis certaine que vous avez quelque chose à dire.
Alors, la parole est à vous !