Blogueur : pourquoi ce désir narcissique d'être lu?

Blogueur : pourquoi ce désir narcissique d'être lu?
Photo by Brigitte Tohm on Unsplash

Nous sommes le 17 juin aujourd'hui. C'est la fête des pères (donc bonne fête à tous les papas qui passeront par là ... les mamans peuvent bien sûr transmettre le message au cas où). 

C'est aussi l'anniversaire de mon absence (par ici). La dernière fois que j'ai cliqué sur le bouton "Publier" nous étions le 30 avril. Exactement 1 mois 2 semaines et 5 jours se sont écoulés. 

Mon esprit a vagabondé ça et là, cherchant des réponses à des questions un peu farfelues. 
J'ai plusieurs fois ouvert mon ordinateur pour me connecter au monde du blogging en commentant par ci par là. Sans forcer. Là où me guidait mon intérêt. Chaque mot de chaque commentaire venait des profondeurs de mon coeur (la nana qui fait dans le mélo comme d'hab !). 
Mais constat général : un manque terrible d'envie pour tout ce qui concerne la blogosphère. 

Plus tard, mon esprit réalisera (spoiler alert !!!) que c'est un manque d'intérêt pour toutes les choses pour lesquelles la société veut qu'on y accorde de l'intérêt. 
Mais ne sautons pas les étapes ! Presque 2 mois sans aller sur Instagram ou Facebook ou Etc et sans publier, surtout sans publier. 
Pourtant j'avais des choses à dire. J'ai toujours des choses à dire. Il suffit que je m'installe confortablement, le clavier sous les doigts pour que les mots pleuvent comme s'il y avait orage (je sais, chers parisiens, que cela ne vous rappelle guère de très heureux souvenirs...). Je m'égare un peu. Veuillez m'en excuser.

Des macarons lilas pour la d'moiselle


Recette de macarons lilas facile
Je ne me souviens vraiment pas de la dernière fois que je me suis investie à 300% pour un projet.
Faut dire que depuis quelques années, dans ma vie, les choses ne se passent pas comme prévues.
Et la motivation s'en est allée loin, pour mon plus grand désarroi.

Mais depuis quelques temps, bonheur est de constater, que je me réinvestis dans de vieux projets qui avaient ce petit pouvoir de me faire frémir d'excitation (ça vous arrive à vous aussi?).
Et dans ces projets, le N°1 est sans aucun doute la pâtisserie.

Je me souviens, plus jeune, j'étais complètement éberluée par ma voisine qui s'affairait chaque samedi dans sa cuisine à créer de magnifiques douceurs. Je regardais chacun de ces gestes avec beaucoup d'attention. Après chaque séance, je m'en allais à la halte noter tout ça dans mon cahier bleu.

Maintenant, je me rends compte que ce n'est pas réellement la pâtisserie qui me m'était en joie à l'époque. Mais ce moment de complicité, mère et fille, que ma voisine partageait avec sa fille. Je les enviais un peu (beaucoup) n'ayant pas moi-même eu la chance de grandir avec ma mère.

C'est ainsi que mon amour pour la pâtisserie est né. La pâtisserie me procure ce pan de bonheur que je n'ai pas connu. Et ravit mes papilles par la même occasion (c'est tout bénef !)

Je photographie Mon Paris - édition #1

La Boutonneuse : Je photographie mon Paris
Photo by Nicolas Ladino Silva on Unsplash

L'un des plus beaux cadeaux que m'a offert l'aventure du blogging c'est sans aucun doute l'amour de la photo.
Jamais je n'aurai imaginé que j'aimerais autant ça. Que je me découvrirai une vraie passion pour immortaliser le temps. Pour cet art si cher à mon coeur.
Tout a commencé avec quelques clichés de produits achetés pour des revues pour mon tout premier blog.
Et puis quelques mois plus tard, je m'envolais pour Dublin, un reflex en main.
S'en était fini pour moi. J'avais choppé la fièvre de la photographie.
Et ça continue ...

Réseaux sociaux : l'importance de faire des pauses

réseaux sociaux : l'importance de faire des pauses

Cet article n'était pas vraiment prévu.
Mais c'est ce que je vis en ce moment. Alors je me suis dit "pourquoi pas?!".
(Et heureusement qu'il y a une catégorie "humeurs" sur le blog ^^).
Cet article sera donc différent :

  1. de par son format
  2. de par son contenu

J'ai envie de vous dire les choses telles qu'elles me viennent, sans filtre.

Le rhassoul : un nettoyant doux et naturel

le rhassoul : un nettoyant doux et naturel

Et si on se lavait à l'argile?

Après le lavage à l'eau uniquement, place maintenant au lavage à l'argile.
Comme nous sommes de plus en plus nombreux à succomber à l'appel d'un mode de vie plus sain et plus heureux, il a fallu trouver des alternatives à nos produits quotidiens 0% écologique et 100% chimique.
Pour trouver des alternatives, on s'est bien sûr tourné vers Dame Nature (si généreuse).

Et aujourd'hui c'est au Maroc que je vous emmène pour vous présenter le rhassoul (ou ghassoul).